Weeping day

Dimanche de pluie, regard perdu par la fenêtre, dimanche joyeusement gris, dimanche pensif. Chat sur les genoux. Et Nick Cave, Nick Cave and The Bad Seeds. Live Seeds en boucle. Le Live Seeds, c’est un thé noir un jour d’hiver, c’est un chat qui ronronne et qui rêve.


But I won’t be weeping long.
No, I won’t be weeping long…


Go son, go down to the water
And see the women weeping there
Then go up into the mountains
The men, they are weeping too.
Father, why are all the women weeping?
They all are weeping for their men
Then why are all the men there weeping?
They are weeping back at them.

This is a weeping song
A song in which to weep
While all the men and women sleep.
This is a weeping song
But I won’t be weeping long.

Father why are all the children weeping?
They are merely crying son.
O, are they merely crying father?
Yes, true weeping is yet to come.

This is a weeping song
A song in which to weep
While all the little children sleep.
This is a weeping song
But I won’t be weeping long.

O father tell me are you weeping?
Your face seems wet to touch.
O then I’m so sorry father
I never thought I hurt you so much.

This is a weeping song
A song in which to weep
While we rock ourselves to sleep.
This is a weeping song
But I won’t be weeping long
No. I won’t be weeping long

Publicités

2 réflexions sur “Weeping day

  1. laurentparat dit :

    Bonjour,
    J’ai parcouru votre site en cherchant un chat et une lune dans les images par google, je me suis permis de vous emprunter une image dites moi si vous êtes d’accord sinon je l’enlèverais.
    PS : J’aime les chats (j’ai un felix noir et blanc) la new wave et nick cave too 😉
    Le lien :
    http://leblog-zen.blogspot.fr

    Laurent

    J'aime

    • Python dit :

      Bonjour Laurent,
      Je suis allée voir, le Pythonscope est cité, il n’y a absolument aucun problème. (Je viens juste de mettre le Pythonscope en licence Creative Commons : plus de détails en pied de page). Au-delà d’un prêt, j’aimerais le voir comme une mini-collaboration et reprendre le post ici, j’ai adoré le poème (et je suis verte de jalousie, « le chat s’endort sur l’oreiller du temps », c’est génial). J’ai beaucoup ri avec « j’aime les chats, la new wave et Nick Cave » ; et moi la poésie.
      Puis-je ?
      Python

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s